E.Leclerc enrichit son parcours client avec le marketing olfactif

Wed Oct 25, 2017

VOUS AUSSI, PARFUMEZ VOTRE ETABLISSEMENT !

Plusieurs magasins E.Leclerc ont investi dans une stratégie de diversification de leur parcours client pour leurs galeries marchandes. Parmi la batterie de leviers déployés, ces espaces offrent notamment une expérience nouvelle avec le marketing olfactif. Le point sur les dispositifs et  ses retombées économiques.

L'espace marchand de l'hypermarché d'Hauconcourt, en Moselle, teste depuis le mois de mai le marketing sensoriel.

L'espace marchand de l'hypermarché d'Hauconcourt, en Moselle, teste depuis le mois de mai le marketing sensoriel.

En pénétrant dans la galerie marchande du E.Leclerc d’Hauconcourt, en Moselle, les visiteurs humeront sans doute des notes automnales d’orange et de cannelle. Testé depuis le mois de mai, le magasin s’essaie en effet au marketing olfactif, en partenariat avec la société ScentAir. En plus de livrer une expérience d'achat meilleure, l'idée est de doper les ventes et de miser sur la fidélité de la clientèle. 

Des effluves différentes selon les zones

Jean-Luc Bramas, PDG de l’hypermarché d’Hauconcourt qui s’étend sur 11 000 mètres et dispose d’une galerie marchande de 18 boutiques, fréquente souvent les hôtels Accor : « Les senteurs diffusées dans leur hall donnent envie d’y rester et de revenir dans ces lieux. La mémoire olfactive est très importante, je me suis dit que les clients de mon magasin apprécieraient », raconte-t-il. Concrètement, le prestataire ScentAir a installé dans cet espace commercial deux diffuseurs à chaque entrée de la galerie et a travaillé avec l’enseigne pour choisir une odeur « qui soit cosy, mais pas trop forte. Je ne voulais pas de patchouli ou de musc par exemple » précise encore l’intéressé. Un troisième diffuseur est réservé à la zone saisonnière de la galerie marchande, et possède une odeur différente. En préparation des fêtes de fin d’année, les effluves de pins sont actuellement privilégiées. Ces diffuseurs sont branchés sur des prises 220 volts, chaque bouteille dure deux mois. Le prestataire s’occupe de tout et se fait rémunérer de façon mensuelle par le distributeur, qui consacre entre « 2000 et 2500 euros par an pour ces trois appareils et le service » selon ces dires.

+ 38 % de ventes

Si le patron de ce E.Leclerc assure améliorer la qualité de l’expérience client avec ce nouvel outil, ScentAir l’aura aussi convaincu par ses chiffres. Sur un test effectué dans des magasins Conforama, le prestataire assure que ces odeurs agréables booste le trafic de 10 % et les achats de 38 % (en comparant les magasins équipés de diffuseurs et sont qui n’en bénéficiaient pas). « En plus des achats d’impulsion, le marketing olfactif joue aussi sur la fidélisation », assure Jean-Luc Bramas. Comme lui, deux autres centres commerciaux E.Leclerc déploient le dispositif dans la Gironde, à Langon et dans la commune de Bruges. D’autres adhérents seraient en passe de succomber à la tentation des parfums dans leurs espaces commerciaux.

LSA - JULIE DELVALLÉE

VOUS AUSSI, PARFUMEZ VOTRE ETABLISSEMENT !

Contact

Parc d’activités du Cassé 2

16, rue Jean Monnet

31240 Saint Jean

+33 5 62 57 63 20

contact@scentair.fr

Cliquez ici pour nous contacter

Suivez-nous !

Envoyez-nous un message

contact us

ScentAir Corporate Headquarters: 3810 Shutterfly Road, Charlotte, NC 28217, USA